Page d'accueil / Nouveautés / Sommaire / Auteurs
"Semaine Sainte" / "Fêtes liturgiques" / Contact, inscription à la newsletter et rechercher dans le site

Chemin de Croix
Présentation du Chemin de Croix (cliquer ici)

1 Il faut mourir


Droit romain et livres de Moïse
Les lois s’écrivent
Les lois se croisent
Mystère de la loi
Il faut mourir

2 Voici la Croix


La porte s’ouvre
Et la marche commence
Les yeux discernent
La menace du jour
La chair et le sang déjà livrés
Voici la Croix
Rude chemin et lourde vérité
Rouge sera la source de la vie

3 Plus bas que terre


Il avait si souvent levé les yeux au ciel
Il aimait regarder la couleur du soleil
Et le vol des oiseaux
« Vous verrez les cieux ouverts ! »
Le voilà plus bas que terre

4 Mère et fils en vis-à-vis


Chair née de ma chair
Lumière née de la Lumière
La vie change de couleur quand les regards se croisent
Rien ne pourra plus souiller
la beauté d’un visage
Dieu s’inscrit dans la chair

5 Simon de Cyrène


Le laboureur issu d’un très lointain pays
Simon venu de Cyrène
Et Jésus fils de Judée
L’héritier de David
Attelés au même joug
« Qu’il prenne la croix et qu’il me suive »
La voie royale s’ouvre
Aux pauvres de la terre

6 Le visage a laissé son empreinte


Pauvre visage
Giflé, fouetté, ensanglanté par les épines
Pauvre visage
Une femme, Véronique,
en fut, dit-on, marquée
Et la marque a laissé son empreinte
Le visage outragé s’imprime sur le linge
La tendresse fait miracle

7 Ils ont tendu leur piège pour qu’il tombe


Banale et fade trahison
La terre ne peut plus perdre sa saveur
Jésus y fut jeté
Comme le sel
Dans le trait du sillon
Que trace la charrue
Pour que germe la graine

8 Les femmes pleurent à son passage


Visages blessés comme la terre
Où passe la charrue
Qui saura comme lui déchiffrer le trait
Que des larmes ont marqué?

9 Comme la graine qui tombe


Le pauvre est tombé comme la graine
Dans le trait du sillon
Que trace la charrue
Pour que le grain qui meurt
Soit l’espoir des moissons

10 Le Verbe fait chair


Le voici dépouillé
Livré aux regards dans le jour qui s’éteint
Le corps nu sur la Croix parle
Mieux qu’un livre saint
Où les lettres s’effacent
Le verbe s’est fait chair
Heureux les yeux qui voient
Ils contemplent la Sainte Face

11 On écrivit sur la croix


« Roi des Juifs » INRI
Dieu élève les humbles
A l’heure où le jour s’agrandit le soleil s’éclipsa
Comprenne qui pourra
Comprennent les puissants
Qui siègent sur leurs trônes

12 La chair n’est plus qu’un cri


« Là où je vais vous ne pouvez venir »
Passage
Les ténèbres s’engouffrent dans le ciel
Tout devient noir quand s’éteint la parole
La chair n’est plus qu’un cri
Déchirant le temps qui passe
Et le voile du Temple
Apocalypse !

13 Elevé sur la croix


Ils l’avaient mis plus bas que terre
Et le voilà dans les hauteurs
Elevé sur la croix
Le coup de lance ouvre le ciel
Pour lui et pour la multitude

14 Ils ont roulé la pierre


Les paupières se ferment
On a caché le corps
Plus rien à craindre
Et peut-on espérer ?
Vide est la croix
Ils ont roulé la lourde pierre
Pour recouvrir la source

15 La mort ne fait plus loi


La pierre est écartée
La lumière croise les ténèbres
Le jour s’engouffre dans la nuit
Voici l’aube comme une page blanche
La mort ne fait plus loi
Il faut écrire

Retours : "Semaine Sainte avec Dominique Penloup" / "Fêtes liturgiques" / Page d'accueil / Nouveautés / Sommaire / Auteurs
Contact - Inscription à la newsletter - Rechercher