Page d'accueil (adultes) Nouveautés (adultes) Sommaire Auteurs
Page d'accueil (jeunes) Nouveautés (jeunes) Retour à " Vivre aujourd'hui " Contact-Newsletter-Rechercher

Le mariage pour tous
Un groupe de jeunes du Val d'Oise


Une dizaine de jeunes, garçons et filles, ont discuté avec leurs animatrices du "mariage pour tous". Dans le groupe une seule personne avait une opinion bien arrêtée contre le mariage pour des couples homosexuels. Les autres pesaient encore le pour et le contre. Nous les remercions de nous faire participer à leur réflexion.

Ecrire ou lire les commentaires (3 commentaires)

« Notre génération est plus tolérante »


Vous connaissez peut-être dans votre entourage, des personnesleur qui montrent leur manière différente de vivre leur sexualité ? Comment vous situez-vous par rapport à cela ?

- Oui, on en connait, c’est leur choix et c’est dans leur nature ! Et même si on peut être mal à l’aise en leur présence, ça ne nous dérange pas. Au final, on se dit que c’est la « personne » qu’on apprécie au départ, et de savoir qu’elle est homosexuelle ne change pas notre relation.
- Il faut faire attention aussi à ne pas juger trop vite sur les apparences (tenues vestimentaires) ou les comportements (efféminé ou garçon prenant trop soin de lui…).

Est-ce qu’en fonction de l’âge, on réagit différemment ?

- Oui, c’est sûr ! Les personnes âgées le voient comme une perversion : « Il est possédé » de même pour les gens très croyants ; notre génération est plus tolérante mais ça dépend beaucoup de notre éducation et de notre vécu.

Pourquoi la question du « mariage pour tous » est-elle un sujet d’actualité ?

- Il y a de plus en plus de couples homosexuels, ou ils se montrent plus (quoique ça a toujours existé comme le frère de Louis XIV par exemple…). Ils ont envie d’être comme tout le monde, de montrer leur amour et de passer le reste de leur vie ensemble comme les couples hétéros. L’amour c’est un sentiment qu’on n’a pas choisi, qui est plus fort que l’amitié. L’amour implique la confiance tout en faisant attention à l’amour aveugle, à la passion.
- L’amour peut être fragile ce qui nécessite raison et respect.

Le mariage ou le PACS ?

Qu’entendez-vous par le mot « mariage » ?

- C’est un acte qui lie deux personnes par amour, c’est un engagement qui implique la fidélité.
- Dans le mariage civil, c’est une alliance entre deux personnes à la mairie; c’est différent du mariage à l’Eglise où c’est plus symbolique ! (Les alliances, la robe longue, le costume, la pièce montée …). Là c’est un sacrement.
On ne peut pas comparer les deux sortes de mariage.

- Vous, animatrices, pourquoi vous êtes-vous mariées à l’église ?

Réponse d'une animatrice : "Avec le jeune homme que j'aimais, nous avions envie de fonder une famille, et donc nous voulions nous marier."
Les autres animatrices :"Il en est de même pour nous; en allant à l’Eglise, c’est devant Dieu que nous nous sommes engagées ".

Quelle est l’utilité du PACS (Pacte Civil de Solidarité)?

- Justement, ça a été créé en pensant aux couples homosexuels mais de nombreux couples hétéros en profitent pour des raisons de fiscalité.
- Le PACS n’a pas réglé le « problème » de la parentalité ; dans un reportage, on a entendu que si une femme avait un enfant, sa partenaire n’avait aucun droit sur lui (pas de priorité pour l’adoption, pas d’autorité parentale, aucun droit sur l’enfant en cas de séparation ou décès).

Est-ce que le choix d’utiliser le mot « mariage » comme l’envisage le projet de loi est approprié ?

- « Le mariage, c’est le mariage ! »
- « Pourquoi ne pas améliorer le PACS ? »…

Qu’est-ce qui dérange le plus, chez les personnes contre ?

- Moi, le mariage ça ne me dérange pas, c’est les enfants… Je ne peux pas m’imaginer à leur place. Je connais deux enfants dans cette situation, frère et sœur, lui est très perturbé, il le vit très mal. Ce sont deux femmes qui ont utilisé la procréation assistée.
- Il vit mal d’être né comme ça ou d’avoir 2 mères ?
- D’avoir 2 mères…
- Moi, c’est le contraire, je sais que les enfants pourraient être heureux, c’est le mariage qui me dérange.

« Père et mère se sont des mots forts »

Qu’est-ce qu’être parent ?

- C’est un métier d’être parent, et pas facile !!!
- Mais non, ce n’est pas un métier, puisque ce n’est pas payé !!!
- C’est un devoir, une vocation. Les parents doivent apporter l’éducation, le logement, la nourriture et l’instruction.

Je ne sais pas très bien où on en est actuellement mais il a été question que dans la loi, les mots « père et mère » disparaissent au profit de parent 1 et parent 2. Qu'en pensez-vous ?

- Aaah, il ne faut pas toucher à ça ! Père et Mère ce sont des mots forts, importants. Il ne faut pas que cette loi passe ! C’est important une maman, il y a une relation forte et intime pendant 9 mois. C’est une personne à qui l’on se confie.

- T’imagine : « C’est mon parent 1 qui m’a dit ça !!! »

Etre un enfant adopté c’est parfois difficile…

Rappel : aujourd’hui l’adoption est possible pour des couples hétérosexuels et pour une personne seule. Donc, une personne homosexuelle, si elle tait son orientation peut faire une demande d’adoption. Quand le texte sera passé à qui donner la priorité sachant que la procédure d’adoption est un parcours difficile et très long par manque d’enfant et surtout de bébé adoptables ?

- Alors il faut séparer mariage et adoption ! Par l’adoption on peut offrir une vie meilleure à un enfant. Mais il est important de dire la vérité aux enfants. Car il est important de connaître ses origines.
- J’ai 4 grands-parents et une arrière grand-mère et j’aime bien être avec eux ; ils me racontent leur enfance, ce sont des histoires d’aventures, c’est cool !
- Je découvre ma famille et c’est important de connaître ses origines.
- Pour les adoptés, ils cherchent toujours leurs parents, car c’est nécessaire pour se construire.

L’adoption est une difficulté par rapport aux autres.

Il faut savoir aussi que la PMA (Procréation Médicalement Assistée) n’est pas autorisée, en France pour une femme seule, il faut aller en Belgique, en Espagne, par exemple…

- Les bébés-éprouvette pour des parents stériles ou pour aider des couples qui ont des risques génétiques, ou pour sauver un frère ou une sœur malade, c’est bien, mais c’est déjà compliqué. Je n’ai rien contre.

Mais, les hommes, vont revendiquer leurs droits aussi ! Pour eux, seule la GPA (Gestation Pour Autrui) est possible. Ce n’est pas autorisé non plus, dans notre pays, car il y a toute la dimension financière et psychologique de la démarche.

- C’est nul, ça donne des faux espoirs à la mère porteuse, c’est horrible. Ce doit être un traumatisme.
- Pour l’enfant, ça ne change pas grand-chose par rapport à l’adoption.
- Ca ne peut pas être gratuit ; porter dans son corps un bébé pendant 9 mois !
- Mais c’est horrible ! Acheter un enfant !!!


" Dieu a le sens de l'humour,
c'est seulement les occasions de sourire qui lui manquent !" (Piem)

L’Eglise catholique ne peut pas imposer le célibat aux homosexuels

L’Eglise catholique n’est pas d’accord avec le choix sexuel homosexuel mais elle n’est pas contre le fait d’aimer son prochain donc elle demande par exemple la continence sexuelle (abstinence) et refuse le mariage et l’adoption d’enfant par un couple homosexuel.

- Ce n’est pas génial de se sentir seul quand ce n’est pas un choix !
- Quand c’est un choix, ce n’est pas un problème, c’est une vocation (prêtre qui se consacre à une cause noble).
- Etre célibataire avec un enfant, c’est bancal. Il manque une personne de l’autre sexe pour l’enfant. Ca donne une trop grande intimité entre l’adulte et l’enfant.

Comment protéger à la fois les droits de l’Homme et les droits de l’enfant ?

- Mais qui va voter ? Nous, les concitoyens ? NON, les parlementaires.
Alors, il ne faut pas se précipiter ! C’est trop important !

Un groupe de jeunes du Val d'Oise

Ecrire ou lire les commentaires (3 commentaires)