Page d'accueil (adultes) Nouveautés (adultes) Sommaire Auteurs
Page d'accueil (jeunes) Nouveautés (jeunes) Retour à " Vivre aujourd'hui " Contact-Newsletter-Rechercher

Plus de goût de vivre


NoColor est un garçon de 14 ans. Il envoie ce message comme un appel au secours. Nous avons demandé à Richard, psychothérapeute auprès de jeunes, de lui répondre.

Ecrire ou lire les commentaires (0 commentaire)

Message de Nocolor

J'ai plus le gout de vivre ma vie est plate je me reveille je vais a l'ecole je dors je me reveille va a l'ecole et dors ect... J'ai plus rien a faire qui me retient j'aurais plus qu'a me jeter d'un pont pi j'aurais plus rien plus aucun probleme. J'ai meme pas deux vrais amis meme pas j'en ai et une chance sinon je me serais tuer ma vie est trop ennuyant j'ai plus envie de "survivre" je voudrais être capable de vivre une vie passionnante mais j'ai rien pour j'aimerais savoir comment etre reellement heureux je ne vx plus rester a rien faire juste ecouter de la musique apres l'ecole juste qu'a dormir et la meme chose.

Réponse de Richard

Bonjour NoColor

Je suis très touché par ton message, que j’ai lu avec beaucoup d’émotion.

J’ai pris le temps de réfléchir avant de te répondre parce que je ne te connais pas et que tu n’es pas en face de moi. J’essaie à travers tes mots d’imaginer qui tu es, ce que tu vis, qui il y a autour de toi, et aussi comment tu vas te sentir en me lisant à ton tour.

J’espère que ma réponse t’aidera un peu à reprendre espoir et foi dans ton avenir…

Je comprends d’après tes mots que tu voudrais que ta vie se passe autrement, que tu retrouves la saveur de VIVRE et pas seulement de « survivre ». Tu cherches une issue pour ne plus subir ce quotidien morose qui ne t’apporte apparemment aucun plaisir ; tu voudrais avoir de vrais amis ; bref tu aimerais sortir de la grisaille que tu ressens au fond de toi.

Tu penses peut-être que tu n’y arriveras jamais, sans doute parce que ça fait longtemps que tu ressens tout ça, et que le mieux pour toi serait que tu n’existes plus pour ne plus ressentir la souffrance de la solitude…

Comme toi non plus tu ne me vois pas je vais te dire qui je suis : je suis psychologue depuis plus de 30 ans et j’aide des enfants et des adolescents qui vont mal à cause de ce qu’ils ont vécu. Certains sont parfois aussi désespérés que tu sembles l’être. Je cherche à les aider en prenant le temps de bien les comprendre, pour qu’ils acceptent de me parler, de me confier leurs secrets ou leurs problèmes, dans une relation de confiance, et de chercher ensemble des solutions, même quand tout paraît impossible…

Je peux te dire que ça marche ! Mais la souffrance ne s’en va pas d’un coup de baguette magique. Il faut travailler à aller mieux, retrouver du désir et reprendre goût à la vie.

Je t’encourage vivement à voir quelqu’un régulièrement. Demande conseil. Bien sur c’est toi qui décides. Je ne sais pas si tu as eu l’occasion jusque-là de parler à une personne en qui tu as confiance : un prof ? une infirmière ? un membre de ta famille ou de ton entourage ?

A 14 ans on pense fréquemment à son enfance passée ; je ne sais pas si la tienne a été heureuse ou malheureuse… L’adolescence est aussi une période très complexe ; beaucoup d’adultes ont vécu des moments difficiles durant cette période, à cause de la scolarité, de leur puberté, de leurs parents…

Il ne faut pas que tu te refermes sur toi avec des idées noires, il faut que quelqu’un parle avec toi et te montre des chemins de vie que tu crois inaccessibles.

Commence aussi par te fixer des petits objectifs : faire une activité qui te plaît, passer un moment agréable, changer des petites choses qui sont à ta portée…Et rappelle-toi qu’on ne gravit pas un escalier d’une seule enjambée : on le fait marche après marche !

J’espère t’avoir permis de monter d’une marche…Réfléchis et accroche-toi. Peut-être que dans quelque temps tu arriveras à te sentir un peu mieux.

Qui sait ? Tu auras peut-être alors envie de changer ton pseudo actuel ? Au fait NoColor, quelle est ta couleur préférée ?

Richard
Sculpture de Jurga

Ecrire ou lire les commentaires (0 commentaire)