Page d'accueil (adultes) Nouveautés (adultes) Sommaire Auteurs
Page d'accueil (jeunes) Nouveautés (jeunes) Retour à " Vivre ensemble " Contact-Newsletter-Rechercher

Et Dieu, qu'est-ce qu'il fait dans tout ça ?
Yves Gaubert


Une fillette de 5 ans a été fauchée par un jeune à scooter. Face à cette mort injuste, un athée s’indigne : « Où était votre Dieu ? Dormait-il ? » Un juif, un musulman et un chrétien tentent de lui répondre.

Ecrire ou lire les commentaires (1 commentaire)

Un athée :
« Où est votre Dieu Tout-Puissant ? »

Ce soir, nous sommes 9, habitués d’être ensemble : 2 israélites, 4 musulmans, 2 assez incroyants et moi, le chrétien de service ! Le sujet de notre discussion s’est imposé d’emblée. L’un des musulmans, disons Ali, a perdu la semaine dernière une petite nièce, âgée de 5 ans, fauchée par un jeune en scooter, plus ou moins imbibé d’alcool… !

Très vite, une question brutale : « et Dieu, qu’est-ce qu’il fout dans tout ça ? » La discussion a été âpre, sans concession : les arguments pour ou contre n’ont rien de nouveau et se résument dès les premiers échanges à ceci :

- La gamine et ses parents n’ont dans cet accident aucune responsabilité : Aïcha tenait la main de sa maman et était sur le trottoir.
- Le conducteur du scooter est un brave gars, pas habitué à boire et il a tenté de se suicider, quelques heures après l’accident.

Moktar, marocain incroyant, nous envoie sa rage en pleine figure : « Alors votre Dieu Tout-Puissant, Il était où ? Pas près de la gamine, en tous cas ! »… Silence… on a tous mal, on est tous mal à l’aise… Lentement les réponses viendront, incertaines et je ne pourrai qu’en résumer l’essentiel.

Un juif :
« Qui est l’homme pour prétendre comprendre Dieu ? »

Aaron, israélite, 22 ans, ingénieur dans quelques mois :

« Oui, c’est vrai, pour moi, Dieu est Tout-Puissant et je crois à son amour pour nous. Alors, tout ce que je peux faire, c’est me réfugier dans le Livre de Job: Comme Aïcha, comme ses parents, Job n’avait rien à se reprocher, bien au contraire et il perd ses enfants, ses biens, sa santé ; il perd même sa confiance en la justice de Dieu et le convoque à un tribunal imaginaire.

La défense de Dieu m’est incompréhensible. Il déclare à Job : Regarde tout ce que j’ai fait et fais encore. Qui es-tu pour me poser une telle question? Et cela suffit à Job! Je voudrais bien comprendre mais l’auteur de ce livre me dit que c’est impossible pour moi. » Et il ajoute en directions d’Ali qui vient de perdre sa nièce : « Mais Ali, si j’étais à ta place, je souffrirai autant que toi…!!! »

Un musulman :
« Rien ne se fait sans la Volonté de Dieu »

Mohamed, musulman, parle en son nom et en celui d’Ali qui partage sa foi :

« D’accord avec Aaron, Dieu est grand et Il est le Tout-Puissant. Rien ne se fait sans sa Volonté et que savons nous de ses projets sur nous ? A notre échelon c’est impossible à comprendre mais j’ai la certitude que son projet sur les parents de l’enfant, sur Aïcha et même sur le gars au scooter s’est réalisé. Dans la souffrance, c’est vrai mais pour un plus grand bonheur… » Et Mohamed ajoute lui aussi en direction d’Ali : « Mais je suis, moi aussi, avec toi Ali…! » >

Un chrétien :
« Dieu ne régente pas tout »

Puis vient mon tour, à moi chrétien, de prendre la parole. J’étais - et je suis toujours, bien gêné pour dire ma pensée…

« Le Dieu auquel je crois n’est pas Tout-Puissant quoique en pensent trop de chrétiens, Il ne sait pas tout, Il ne régente pas tout : Il n’est qu’Amour…Il a la toute-puissance de l’Amour, c’est à dire qu’Il est capable d’aimer non seulement les braves types mais aussi les autres : Aïcha, ses parents et aussi l’abruti sur son scooter…

J’ai beau me dire chrétien, je sais aussi que je ne serai pas capable de tendre la main à cet assassin, du moins pas tout de suite ; mais je sais que pour le Dieu auquel je crois, c’est possible car Il aime sans condition et pas comme moi...! Dieu a souffert quand le scooter a dérapé et Il a souffert aussi bien pour l’enfant, pour les parents et pour le jeune sur son engin…! »

Je sais que je n’ai convaincu personne.et il ne s’agissait pas de cela… Il s’agissait avant tout de dire à Ali: on est avec toi, ta tante et ton oncle… On t’aime bien et tu es notre frère…! Dieu était…en accusation ! Il en a vu d’autres !

Yves Gaubert

Ecrire ou lire les commentaires (1 commentaire)