Page d'accueil Nouveautés Sommaire Auteurs
Retour à " Quelques repères " Contact - Inscription à la newsletter - Rechercher dans le site

Eglise


"Frère Martin"
Georges Bernanos

Devant la médiocrité de l'Institution ecclésiale, Bernanos oppose, à celle du réformateur, la résistance des saints. Ne peut-on déceler, chez un homme comme Luther, malgré les condamnations dont il fut l'objet, une certaine forme de sainteté ?
On peut également lire une vie de Luther par Matthieu Arnold à la page "Martin Luther"


"C'est l'injuste humiliation du pauvre qui fait les misérables"
Georges Bernanos

Le nombre des sans-logis, des chômeurs, des mendiants ne cesse d'augmenter. A cette détresse s'ajoute l'humiliation de se sentir hors société. Les saints s'inclinent devant les pauvres : " A genoux devant le pauvre, l’infirme, le lépreux, voilà comme on les voit, vos saints..."


"En un instant mon coeur fut touché et je crus !"
Paul Claudel

La sécularisation allait déjà bon train en ce Noël 1886. On croyait que la raison allait tout éclairer. Et pourtant la lumière a jailli d’ailleurs, comme un éclair, dans la vie de Paul Claudel: "En un instant mon cœur fut touché et je crus!"


Dégradation de la mystique en politique
Charle Péguy

On parle beaucoup des épreuves que l'Eglise eut a subir depuis le siècle des Lumières. A en croire Péguy, le mal dont souffrait l'Eglise de son temps ne venait pas des progrès de la raison. Destinée, par l'Evangile, à prolonger l'Incarnation, elle se devait d'aimer l'humanité dans sa totalité et non de se réduire à une classe sociale. Hélas ! Elle a perdu cet amour, cette « charité ». Elle a laissé se dégrader la mystique en politique.


La religion est en danger
Guy Lafon

Dans l'Épitre aux Romains, saint Paul compare les deux alliances. Un théologien, Guy Lafon, fait remarquer que la tentation à laquelle a succombé le peuple de l'Ancien Testament, refusant le message de Jésus, peut se renouveler aujourd'hui. On peut se réclamer de l'Evangile sans pour autant s'ouvrir à la nouveauté. La religion chrétienne peut se replier sur elle-même en oubliant sa véritable dimension universelle. « Le débat n'est pas entre l'ancien et le nouveau. En revanche, il a toujours été, il est encore, entre le vieilli et le jeune. »


Point de Dieu pour toi sans une Eglise
Paul Claudel

Il n'est pas bon de laisser la parole, pour parler de l'Église, aux seuls clercs ou aux seuls théologiens. Il est bon d'écouter les poètes. A en croire Paul Claudel, la prière du plus humble des chrétiens a une dimension cosmique :
« Comme un homme avec son cierge qu'il penche allume toute une procession, Voici qu'avec cette mèche de quatre sous, j'ai allumé autour de moi toutes les étoiles qui font à votre présence une garde inextinguible. »


Religion du salut ou chemin de liberté
Joseph Moingt

D'une religion aux structures rigoureuses à « une foi dans la rédemption » acquise par Jésus, l'Eglise doit trouver son chemin. Joseph Moingt, un théologien, nous rappelle que nous avons reçu un testament de liberté.


Une chrétienté nouvelle naîtra
Emmanuel Mounier

L'Eglise semble aujourd'hui s'effondrer. Le désarroi des chrétiens, au lendemain de la seconde guerre mondiale, était déjà très grand. En témoignent ces propos d'Emmanuel Mounier dans un texte au titre suggestif : « L'Agonie du christianisme ». Mais en réalité, cet article, écrit en 1946, n'est pas un cri de désespoir.