Page d'accueil Nouveautés Sommaire Auteurs
Retour à " Eglise en question " Contact - Inscription à la newsletter - Rechercher dans le site

Chrétiens en Occident


Fermeture du site internel du Centre Pastoral de Saint-Merry
Nicodème

Plusieurs de nos amis font partie du Centre Pastoral de Saint Merry. L’un d’entre eux, nous apprenait la fermeture de ce lieu par l’archevêché de Paris :Que se passe-t-il à saint Merry.html Nous apprenons, ce matin, la fermeture de leur site.


Que se passe-t-il à Saint Merry ?
Jean Verrier

L'église Saint Merry se situe en plein coeur de Paris, à proximité du Centre Georges Pompidou. Cette église abrite depuis près de cinquante ans une communauté chrétienne ouverte sur la cité. Monseigneur Aupetit, archevêque de Paris, vient de décider de mettre fin à cette histoire. Nous avons demandé à Jean Verrier qui appartient à cette communauté depuis quarante ans de nous expliquer ce qui se passe.


Deux impensés de la pédophilie dans l’Église catholique
Christine Fontaine

Sous le titre de « Si cet homme n’avait pas été prêtre... » Constance Lalo (juriste) et Josselin Tricou (sociologue) analysent la résistance de l’Église catholique à dénoncer les pratiques pédophiles des prêtres et à les gérer en faveur des victimes. Comme pour toute analyse sociologique, il s’agit de décrire une situation et non d’apporter des solutions. Néanmoins cet éclairage n’est peut-être pas inutile au moment où les évêques de France tiennent, du 22 au 24 février 2021, une Assemblée plénière exceptionnelle pour poursuivre leur réflexion sur les abus sexuels commis dans l’Église.
Christine Fontaine résume ici l’analyse faite par Constance Lalo et Josselin Tricou.


A propos d'Anne Soupa
Michel Poirier

Anne Soupa, il y a quelques mois, se proposait pour occuper la place d’archevêque de Lyon vacante depuis la démission de Mgr Barbarin. Dans un livre récent, elle développe sa position : elle veut être évêque tout en demeurant laïc, dit-elle. Bien que son livre ne se réduise pas à cela, c’en est le point nodal. Michel Poirier tente de comprendre d’où elle a pu tirer cette conception d’un « évêque-laïc ». Il montre en quoi la promotion d’un épiscopat laïc face à un presbytérat-sacerdoce inchangé est une impasse.


L'Église n’est pas un but
Le but ce sont les hommes vivants !
Jean-Luc lecat

Attention ! Ce que je vais dire n'engage que moi, ce n'est pas une parole de vérité définitive ! c'est simplement ma parole de vérité à moi aujourd'hui en écho à vos interpellations... Je vous la propose simplement si cela vous dit !


À propos de « La fraude mystique de Marthe Robin »
Christine Fontaine

Il m’a été demandé de me situer par rapport au livre « la fraude mystique de Marthe Robin » de Conrad de Meester (Cerf, octobre 2020). Je précise n’avoir jamais fréquenté ni de près ni de loin Marthe Robin, pas plus que les foyers de charité qu’avec le père Finet elle a suscités. Je n’ai d’autres sources que ce livre que j’ai trouvé très sérieux. Voici ce que j’en retiens.


Les dangers de la gentrification du catholicisme
Yann Raison du Cleuziou

Yann Raison du Cleuziou analyse la tendance du catholicisme en France à devenir un ghetto. Il écrit : « La minorité de pratiquants et de militants à un profil élitiste et dispose tendanciellement de capitaux culturels et économiques au-dessus de la moyenne. (…) Cela témoigne d’un catholicisme qui est en voie de gentrification. (…) Pour la plupart des Français, le catholicisme s’identifie de moins en moins à un fonds commun et de plus en plus à la culture particulière de la vieille bourgeoisie des 'beaux quartiers' ».
Yann Raison du Cleuziou est maître de conférences en science politique à l’université de Bordeaux. Il s’intéresse à la sociologie du catholicisme français contemporain...


Pourquoi je ne soutiens pas la candidature d'Anne Soupa
Christine Fontaine

Anne Soupa a proposé sa candidature au Pape pour occuper le siège archiépiscopal du diocèse de Lyon. Elle sait qu’elle ne sera pas retenue mais elle veut poser un acte prophétique pour infléchir la hiérarchie en direction de l’égalité entre les femmes et les hommes dans toutes les instances de gouvernement de l’Église catholique. Elle termine son texte de candidature par un appel aux femmes qui aspirent à y exercer des responsabilités : « Je les invite donc à candidater partout où elles se sentent appelées, que ce soit à devenir évêque ou à toute autre responsabilité qui leur est aujourd'hui interdite. » Bien que je sois comme elle laïque, femme, théologienne et au service de l’Église depuis plus de quarante ans, je ne me sens pas appelée à candidater à une responsabilité officielle et je suis opposée à cette démarche. J’aimerais ici en donner les raisons.


Déconfiner les cultes en plein milieu du ramadan ?
Nicodème

Les évêques de France ont demandé que le déconfinement dans les églises soit effectif le 11 mai. Nous savons qu'il n'aura pas lieu à cette date. Y avait-il urgence, comme le disent les évêques, à opérer ce déconfinement ? Des membres de l’équipe animatrice de Dieu maintenant se situent. Pour eux, la question posée par cette démarche des évêques est ailleurs.


"Humanae vitae, une prophétie" ?
Nicodème

Un nouveau livre de Monseigneur Aupetit, archevêque de Paris, paraît aujourd'hui 23 janvier 2020 :
Humanae vitae, une prophétie
Nous n'avons pas lu ce livre. Nous n'en avons reçu que le communiqué de presse suivant à partir duquel nous nous permettons de réagir.


La place des femmes dans l'Eglise ?
Christine Fontaine

Beaucoup demandent une « réforme systémique » de l’Église catholique afin de remédier à une phallocratie ecclésiastique qui serait la source de tous les abus. Si la réforme que l’on attend suppose une mixité réelle dans les instances de gouvernement de l’Église, il est à craindre qu’elle ne soit compromise pour longtemps… Sommes-nous tous acculés à choisir entre rester dans un statu quo ou épouser les revendications des « réformateurs » ? Une troisième voie est-elle possible ?

Rappel : Christine Fontaine est théologienne. Elle a été coresponsable pendant 12 ans d'une paroisse avec un prêtre (Michel Jondot). Elle prêchait en alternance avec lui aux messes dominicales.


L'Eglise : une ambiguïté à déjouer
Jean-Luc Lecat

Jean-Luc Lecat, du centre pastoral les Halles-Beaubourg à Paris (saint Merry), nous envoie cet article. Il écrit : " Le renouvellement de l'esprit chrétien, de la vie chrétienne aujourd'hui, ne me semble pouvoir se faire que si nous acceptons de ne pas nous focaliser sur l'Eglise-Institution, les transformations à y faire, les modifications à apporter, le visage à lui donner... L'Institution, par ses clercs et ses théologiens, n'est rien qu'un outil au service des croyants ; ce n'est pas à elle de décider ce que nous devons faire. "


Quelles réformes pour l'Eglise ?
Christine Fontaine

On constate, à juste titre, que les abus sexuels trouvent leur source dans des abus spirituels. Le cléricalisme,tant de certains prêtres que de laïques, favorise ce climat. Beaucoup pensent que le mariage des prêtres et le diaconat (ou le presbytérat) pour les femmes permettrait de sortir de ce terrain malsain. Mais ces solutions – si elles ne s’accompagnent pas d’un changement radical – ne comportent-elles pas le risque de mettre en place un néo-cléricalisme ?


Le Pape et le Cardinal
Christine Fontaine

On demande à « Dieu maintenant » de donner son point de vue sur la rencontre du Pape François avec le Cardinal Barbarin. En particulier, certains qui, dans le désarroi actuel de l’Église, mettaient leur confiance dans le Pape François sont profondément déçus qu’il n’ait pas accepté la démission du Cardinal. Notre première réaction a été de répondre que nous n’y voyons pas plus clair que les autres. Mais devant l’insistance de certains, Christine Fontaine se risque à une interprétation de l’événement.


Subversion de la hiérarchie
Christine Fontaine

Depuis de nombreuses décennies, l’Église catholique perd un très grand nombre de ses fidèles en France. On explique souvent ce phénomène par la sécularisation qui touche non seulement la France mais tout l’Occident. C’est sûrement vrai. Cependant un certain nombre de baptisés quittent l’Église catholique non pas parce qu’ils ne sont plus croyants mais parce qu’ils le sont. François Roustang pointait déjà cette situation en 1966. La réédition récente de son article est l’occasion pour Christine Fontaine de se situer par rapport à l’Église.


Pédophilie dans l'Eglise :
c’est tout le système clérical qu’il faut déconstruire
Danièle Hervieu-Léger

Le scandale de la pédophilie ne résume pas toute la crise de l’Église catholique, affirme la sociologue Danièle Hervieu-Léger. Cette crise plonge ses racines dans des choix auxquels l’Eglise est arrimée depuis le XIXe siècle, et avec lesquels elle s’étiole depuis des décennies. Si elle ne se décide pas, rapidement, à regarder en face la gravité du mal qui la ronge et à faire preuve d’audace, l’institution pourrait bien mourir avec ses idées — et laisser ses fidèles en plan.


Le christianisme, religion de la fraternité ?
Paul Blanquart

Paul Blanquard, sociologue et universitaire, écrit : « Le christianisme de la fraternité s’oppose aux religions en tant qu’identités-mêmetés collectives (idem en latin, d’où vient identitas, se traduit en français par le même). De quel Dieu, en effet, s’agit-il d’écouter la parole et de faire la volonté ? Il existe un conflit concernant la transcendance et l’unité qui en résulte. »


Mon rapport à la religion chrétienne
Alain Rohand

Alain Rohand est un ami de Christine Fontaine. Il se reconnaissent l’un et l’autre habités par le même désir de vivre à la suite du Jésus de l’Evangile Cependant Alain refuse totalement de se dire chrétien parce qu’il conteste radicalement le bien-fondé d’une Eglise. Christine se reconnaît profondément d’Eglise bien qu’elle souffre de ce qui, à ses yeux, y occulte trop souvent l’Evangile.

Il nous a semblé important d’écouter ce qu’Alain dit de l’Eglise. Christine donne ensuite sa propre position en citant de courts extraits d’un texte de Georges Bernanos. Peut-être les croyants ont-ils à inventer aujourd’hui une nouvelle manière de se rejoindre par-delà leur appartenance ou non à une Eglise…

Cet article est composé d'extraits du blog d'Alain qu'il a revus. Une discussion entre Alain et Christine s'en est suivie. Nous la reproduisons dans "Commentaires et débats". Si d'autres désirent se mêler à la conversation, ils seront les bienvenus.


Une histoire d’Eglise et des histoires de familles
Jean-Luc Rivoire

Maître Rivoire est spécialisé dans les questions familiales. Engagé dans l’équipe de catéchuménat de sa paroisse de la banlieue parisienne, il fait face à une situation déconcertante : une croyante, au terme d’une préparation sérieuse, est écartée du baptême !


Chrétiens, catholiques, sommes-nous victimes de discrimination ?
Nicodème

"Les chrétiens ne sont pas écoutés ! Ils sont méprisés par l'Etat sans que personne ne trouve à redire !" Telle est l'opinion d'un certain nombre de catholiques. Michel Poirier s'interroge : plutôt que de dénoncer une discimination négative ne serait-il pas plus juste de parler de discrimination positive ?


"Le combat perdu de l'Eglise" ?
Débat entre Marie-Reine Mezzarobba et Christine Fontaine

A la suite de l'article de Christine Fontaine "Le combat perdu de l'Eglise ?", un débat s'est engagé avec Marie-Reine Mezzarobba qui est théologienne. Christine et Marie-Reine se rejoignent sur certains aspects mais ne partagent pas pour autant exactement le même point de vue. Nous avons pensé que leur échange pourrait relancer la réflexion.


"Le combat perdu de l'Eglise" ?
Christine Fontaine

Pourquoi des croyants s’éloignent-ils de l’Eglise ? A-t-on raison de la qualifier de réactionnaire ? Quelles sont les situations concrètes sur lesquelles buttent des chrétiens ? Est-il possible de dégager le système dans lequel elles sont prises ? Des changements sont-ils possibles pour que ces catholiques retrouvent leur fierté ? Cet article tente d’opérer un va-et-vient entre des situations concrètes et le système qui les sous-tend.


Une nouvelle fois
André Fossion

Depuis de nombreuses années, au moins dans nos pays de vieille chrétienté, le langage et les rites de l’Eglise catholique ont perdu leur prise sur un très grand nombre de citoyens. Cependant, pour André Fossion, l’Evangile garde toute sa force de subversion et de nouveauté. Encore faut-il, pour le percevoir, que la foi s’exprime dans un vocabulaire accessible à nos contemporains. C’est ce à quoi s’emploie André Fossion dans son ouvrage : « Une nouvelle fois, Vingt chemins pour recommencer à croire ». Dans les deux passages que nous retenons, il montre que le fonctionnement de l’institution ecclésiale peut aussi être un obstacle à la foi.


L'engagement des chrétiens dans le monde
Hubert Faës

Depuis la Libération et jusqu’aux années 1980, bien des chrétiens se sont engagés au service d’un monde en voie de sécularisation. Après lecture d’un livre récent, le philosophe Hubert Faës, président du groupe ALETHE, s’interroge. L’échec de cette expérience d’engagement serait le fruit d’une Institution qui a voulu se maintenir face au monde. N’aurait-elle pas dû plutôt faire de la présence des chrétiens dans le monde tel qu’il est, le cœur de l’Eglise ?


Comment défaire la collusion catholicisme - milieux d’extrême droite ?
Jean Lavergnat

L'Eglise catholique est-elle complice de l'extrême-droite ? On peut se poser la question lorsqu'on apprend que, parmi les croyants, les jeunes ont souvent voté pour le Front-National au premier tour des élections présidentielles. Ce phénomène n'est-il pas le symptôme du fonctionnement de plus en plus hiérarchique du Pape et de l'épiscopat ?


Rejeter l'exclusion
Michel Jondot

La morale chrétienne croise la morale laïque; les interdits des uns ne se confondent pas toujours avec ceux des autres. L’Eglise réussira-t-elle à défendre son message sans exclure les baptisés écartelés entre deux sortes d’exigences ?


Trop d'interdits ?
Christine Fontaine

Quand les lois de l’Eglise ne peuvent plus indiquer la route à suivre, comment vivre encore dans la fidélité ? Au plus noir de la nuit, le va-et-vient de la parole et de l’écoute est peut-être la lumière qui éclaire les pas: «Mes brebis écoutent ma voix!»
A la lecture de cet article, plusieurs interventions de lecteurs ont provoqué des échanges avec Christine Fontaine. Celle-ci s’efforce d’en rendre compte sous forme d’entretien. On en retiendra qu’on ne peut guère parler des lois dans l’Eglise sans aborder le Mystère de l’Eucharistie. En ce lieu, toute mise à l’écart d’un croyant, quel que soit son comportement, est difficile à concevoir. On trouve ces échanges en cliquant sur "Entretien" dans la même page.


La vocation de théologien
Joseph Moingt

Pendant douze ans, Joseph Moingt a partagé la réflexion des responsables de la paroisse Ste Bathilde, en banlieue parisienne, dont Michel Jondot était curé. En répondant, à partir de cette expérience, aux questions que lui a posées Christine Fontaine, il nous livre quelques convictions sur l’Eglise et son avenir.


La vraie fidélité
Jean-François Six

Monseigneur Riobé, mort de façon mystérieuse en juillet 1978, militait pour une "Eglise du courage". Jean-François Six, dans la biographie qu'il lui a consacrée, avait su déceler un tournant dans sa vie lorsqu'en 1969 il avait accepté de témoigner en faveur de trois objecteurs de conscience au cours d'un procès à Orléans, la ville dont il était évêque. Cet événement lui avait permis de comprendre que l'Eglise n'était pas au service des seuls chrétiens mais de "tous les autres".
Ce texte de J.F. Six, s'appuyant sur la vie de Monseigneur Riobé, affirme que la fidélité chrétienne est une expérience de créativité.


Comment la parole peut-elle circuler en Eglise ?
Marie-Reine Mezzarobba

La Pentecôte, en même temps qu'elle chante la venue de l'Esprit, rappelle le triomphe de la parole: "Ils se mirent à parler en d'autres langues". L'événement peut-il se prolonger aujourd'hui et comment? Marie-Reine Mezzarobba a bien voulu nous aider à vivre avec cette question.


Les pieds dans le bénitier - Lecture critique
Michel Jondot et Christine Fontaine

On entend dire que le livre d'Anne Soupa et Christine Pedotti, "Les Pieds dans le bénitier", repose sur des intuitions semblables à celles de "Dieu Maintenant". Michel Jondot et Christine Fontaine, fondateurs de notre site, montrent qu'il s'agit là d'un lourd malentendu dont leur article devrait aider à sortir.


Vers quelle Eglise ?
Joseph Moingt

Joseph Moingt n'est pas seulement le théologien savant dont les livres auront nourri la pensée chrétienne depuis plus d'un demi siècle.
Il est l'ami qui, depuis 35 ans, éclaire notre groupe dans sa volonté d'être fidèles à l'Eglise et à la société.


La démocratie dans l'Eglise est-elle possible ?
Paul Valadier

Paul Valadier ainsi que la revue "Croire aujourd'hui" ont eu l'amabilité de nous autoriser à reproduire cet article, qui nous semble très important, sur la démocratie dans l'Eglise.
Paul Valadier nous fait remarquer que "les autorités hiérarchiques ne sont pas enseignantes sans être enseignées, donc sans se mettre à l'écoute de l'Esprit qui parle par les Eglises et en elles, comme l'écrit l'Apocalypse de Jean. Elles ont donc beaucoup à apprendre de fidèles avant de, et pour pouvoir leur parler. On l'oublie trop !"